Région Auvergne

Louis
Aujourd'hui je vais bien.

Bonjour tout le monde! Louis, alcoolique et abstinent depuis quelques 24 heures,

Aujourd'hui je vais bien, non seulement parce que je n'ai pas bu mais aussi car j'ai osé il y a quelques mois pousser la porte des alcooliques anonymes!

J'ai mis du temps car j'ai toujours pensé pouvoir régler mon problème d'alcool en retrouvant une consommation "normale" par moi-même ou avec l'aide de médecin.

J'étais conscient que ma consommation était excessive et que ma vie était dirigée par l'alcool, que c'était une obsession, que j'arrivais à encaisser les coups de la vie grâce à elle, que je rendais les choses plus intéressantes grâce à l'alcool. Malheureusement (ou heureusement) ce n'était qu'une illusion, l'alcool était comme un enfermement, une prison, je ne m'amusais plus en soirée, socialement c'était fade, mentalement c'était du caillou, les coups je les encaissais mais je n'en tirais aucune leçon pour avancer et pour m'en sortir il m'a fallu une main tendue pour affronter mon plus grand ennemi

On dit souvent qu'il faut toucher son fond pour se rendre compte de la puissance sournoise de cette ennemi et accepter l'aide des alcoolique anonymes, j'y suis allé en dernier recours car toute mes tentatives de reprendre le contrôle sur l'alcool ont misérablement échoué avec de multiple rechutes et je me sentais plus seul que jamais et impuissant face à ce vice.

En allant chez les AA en ultime recours j'ai découvert un univers, un état d'esprit et une bienveillance incroyable, j’étais entouré d'alcooliques qui ont exactement le même problème que moi, certains avaient plusieurs dizaines d'années d'abstinence, d'autres quelque mois mais paraissaient tous épanouis et en forme tout en ayant eu ce passage désastreux dans l'alcool.

Je me sentais enfin compris dans mon cercle vicieux, et comme on le dit souvent "tu ne seras plus jamais seul".

On m'a présenté une méthode, des étapes et des traditions. On ne me les a jamais imposé, juste conseillé et c'est déjà énorme car en ce qui me concerne quelque chose qui m'est imposé, je ne le fait pas ainsi que quelque chose qui m'est interdit j'ai encore plus envie de le faire. Cette liberté face à nos choix et nos façons de reprendre nos vies en main je ne l’ai trouvé que chez les AA.

J'ai enfin trouvé ma place, grâce à cette aide "divine" je repasse en revue toute ma vie, je me remets en question par moi-même et j'ai commencé à prendre conscience du sens de la vie, du bonheur tel qu'il doit être, en bref; reprendre le contrôle de ma vie.

Après "seulement" quelque mois de AA et d'abstinence j'en viens à me dire que je suis heureux d'être alcoolique sans quoi je n'aurai jamais rencontré les AA et avoir la capacité d'appliquer ces étapes nécessaires à l'épanouissement de toute une vie, trouver une liberté totale et le contrôle de ma vie, de mes choix et de mon bonheur !

J'ai rencontré des aamis avec qui je n'aurai jamais eu l'idée d'engager la moindre conversation en raison du décalage de l'âge ou peut être le milieu professionnel ou social et pourtant rien qu'en parlant autour d'une table à cœur et âme ouvert, un lien très fort c'est installer entre nous! J'aime et j'ai confiance envers tous les aamis, et il existe une bienveillance et une sérénité entre nous tous que je n'ai que rarement trouvé autre part que chez les AA !

Bon bien sur nous ne sommes pas des saints, mais grâce à l'esprit AA j'ai appris à faire la part des choses, j'ai découvert la liberté, la sérénité, l'acceptation, l'humilité, le courage, la sincérité et l’honnêteté, la sagesse et j'apprends chaque jour à les intégrer à mon comportements en bref j'ai grandi ! Et si j'écris ce partage "public" c'est pour la simple raison que je souhaite à tout le monde (même le non alcoolique ! ) de prendre conscience un jours de toutes ces choses vitales qui m'ont permis de commencer mon rétablissement physique, mental et surtout de vivre heureux !

Merci de m'avoir écouté, en espérant que mes mots (même un seul) vous apporte une réflexion et aient de l'impact, je pense aussi que la personne qui souffre encore intérieurement et qui écoute ces mots se sentira moins jugé et attaqué personnellement car ces mots viennent d'un inconnu anonyme (d'où l'importance du mot dans la puissance du groupe) comme je l’ai entendu en réunion, mes aamis ne connaissent pas mon identité mais connaissent et comprennent le plus profond de mon âme et font partie des rares avec qui je me sens en confiance.

Louis, malade alcoolique et abstinent 24 heures à la fois

Retour